Le projet pédagogique

Le projet pédagogique est un document obligatoire à déposer lors de la demande d’habilitation d’un séjour. Il est le garant de la démarche éducative recherchée dans le cadre des accueils de loisirs, hors du temps scolaire, et en complémentarité avec celui-ci.

Extrait de l'article 5 de la délibération n ° 9/CP du 3 mai 2005 

« …Le projet éducatif général établi par l’organisateur permet la définition des objectifs éducatifs particuliers en centres de vacances ou de loisirs. Le directeur les prend en compte dans l’élaboration de son projet pédagogique. L’organisateur et le directeur informent les parents, avant le début du centre, des conditions matérielles, sanitaires, morales et éducatives de la vie collective. Le projet pédagogique est un descriptif du fonctionnement du centre de vacances ou de loisirs en termes d’objectifs éducatifs, de méthodes pédagogiques et de moyens matériels et humains. »

Il comporte donc deux volets essentiels et complémentaires : 
- la fiche technique du centre détaillant les conditions matérielles et le fonctionnement de l’accueil,
- la démarche pédagogique qui définit ce que les enfants vont apprendre pendant leur temps de loisirs.

La description du centre

Elle présente l’environnement social et géographique du séjour ainsi que les moyens mobilisés pour la réalisation des objectifs : les ressources humaines, matérielles et financières, les espaces et les locaux disponibles, les moyens mis en œuvre pour assurer la sécurité physique et morale des mineurs, les moyens de transports utilisés, les modalités de fonctionnement de l’équipe (horaires de travail, modes de régulation, qualifications requises, etc.).

La démarche pédagogique

Elle définit les situations d’apprentissage (les animations et les activités de la vie quotidienne) qui vont concourir à la réalisation des objectifs éducatifs. 
Elle comporte des objectifs Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes, et limités dans le Temps (SMART), fondés sur des valeurs ou des principes philosophiques, et cohérents avec les besoins du public ciblé.     

Conseils pour construire sa démarche éducative

1. J’analyse le contexte

Je repère les besoins des enfants, des familles et du territoire. Je prends en compte les attentes institutionnelles et le projet éducatif de l’organisateur.

2. Je choisis des valeurs

En fonction du contexte et de mes intentions éducatives, je détermine ce qui va donner du sens à mon projet. 
Exemples de valeurs individuelles : créativité, autonomie, sens critique, expression, connaissance de soi, etc.
Exemples de valeurs collectives : citoyenneté, respect de l’autre, solidarité, justice, engagement, etc.
Autres exemples : les compétences psychosociales définies par l’Organisation Mondiale de la Santé

3. Je définis mes priorités éducatives (ou objectifs généraux)

On ne peut pas tout faire ! Je choisis une ou deux priorités réalistes, mesurables et atteignables dans le temps imparti pour les mettre en œuvre, et centrées sur les besoins du public. L’objectif doit être clair et facile à comprendre.

Exemples :  

  • permettre aux ados de développer leur confiance en eux,
  • initier les enfants à l’écocitoyenneté,
  • rendre les petits plus autonomes en matière d’hygiène et de propreté,
  • intéresser les enfants aux cultures océaniennes.

4. Je choisis des critères d’évaluation (ou des objectifs opérationnels, concrets)

À l’issue du centre, je dois pouvoir mesurer efficacement les apprentissages du public, en matière de savoirs, savoir-faire, et de savoir-être. 

Exemples : 

  • les ados seront capables de prendre la parole devant un groupe grâce aux ateliers d’expression théâtrale et aux temps de parole ;
  • les enfants auront compris l’importance de ne pas gaspiller les ressources naturelles : eau, électricité, alimentation, etc. ;
  • les petits apprendront les gestes élémentaires de l’hygiène et de la propreté pendant les temps de la vie quotidienne comme se laver les mains, se brosser les dents, ranger ses affaires, etc. ;
  • les enfants connaîtront plusieurs chants en langues et auront été initiés aux techniques de tressage.

5. Je définis le plan d’actions

En fonction de mes objectifs, je détermine les moyens les plus efficaces pour les atteindre. Je choisis les situations d’apprentissage : animations et activités de la vie quotidienne ; je recrute et je mobilise une équipe d’animateurs ; je définis les moyens matériels et financiers qui vont concourir à l’atteinte de mes objectifs.

6. Je dresse le bilan et j’évalue mes objectifs

À l’issue du centre, je fais le point sur le fonctionnement et l’organisation matérielle du séjour (= bilan), et je mesure les effets du projet sur le public. Évaluer, c’est dire ce qui a changé entre une situation initiale et une situation finale. 

Pour plus d’informations et de conseils techniques, contactez la DJS :
Rémi Duclos : 25 54 06 - remi.duclos@gouv.nc

Documents à télécharger

Liens utiles