Du sport loisir pour une meilleure santé

07 avril 2017

Sport

Environ 250 personnes avaient répondu présent à la Jisap l’an dernier à Deva.

Environ 250 personnes avaient répondu présent à la Jisap l’an dernier à Deva.

La troisième édition de la Journée internationale du sport et de l’activité physique (Jisap) aura lieu samedi 8 avril sur le domaine de Deva. Organisée conjointement par le gouvernement et le Comité régional Sports pour tous, elle a pour objectif de promouvoir l’activité physique comme un facteur essentiel dans l’amélioration de la santé des Calédoniens. Environ 400 personnes sont attendues. Participation gratuite.

Cette journée « Tous en mouvement pour la santé et la paix » s’intègre dans le plan Do Kamo porté par le gouvernement, un programme qui comprend la prévention des conduites à risques et des addictions, notamment de l’obésité. « Cette manifestation est l’occasion de promouvoir le rôle essentiel de l’activité physique pour la santé, rappelle Valentine Eurisouké, membre du gouvernement en charge de la santé, de la jeunesse et des sports. Il y a en Nouvelle-Calédonie trois fois plus de maladies chroniques qu’en Métropole, c’est inacceptable pour notre petit pays ! On le dit souvent, mais c’est important de le répéter : l’amélioration de l’état de santé de la population représente un enjeu majeur. Notre système de santé est à bout de souffle et les travaux menés par le plan Do Kamo le confirment. La meilleure façon de le pérenniser est de ne pas tomber malade, de privilégier une bonne hygiène de vie. Nous n’avons pas d’autre choix que de tout faire pour maintenir la population en bonne santé ! »

Deux randonnées pédestres, une randonnée à VTT

L’une des recommandations des dernières Assises de la santé était de valoriser le sport loisir. Chef de projet Do Kamo au gouvernement, Claude Gambey précise : « Dire aux gens de faire 30 minutes d’activité physique par jour est souvent pris comme une recommandation médicale et n’a pas toujours l’impact escompté. Mais présenter l’activité physique sous la forme d’un loisir a plus de chance de séduire ». C’est l’objectif principal de la Journée internationale du sport et de l’activité physique (Jisap). Rendez-vous ce samedi à partir de 8 h au Domaine de Deva. Au programme, deux randonnées pédestres : le sentier de la forêt des origines au lagon, avec une passerelle sur le sentier des géants (5 km, 1 h 30, niveau facile) et  le même sentier de la forêt des origines au lagon en entier (7 km, 3 h 30, niveau moyen). Deux parcours accessibles à tous qui démarreront à 9 h, en même temps qu’une randonnée à VTT, nouveauté de l’édition 2017, sur la piste No Bouaou (10 km, 2 h, niveau moyen), avant une collation offerte vers 11 h 30.

Sensibilisation à la santé et au bien-être

En parallèle, plusieurs animations sont prévues jusqu’à 15 h 30 au village de Bourail, sur le terrain de football, autour d’une dizaine d’ateliers thématiques : sensibilisation au diabète, à l’insuffisance rénale, à l’urgence cardiaque, à l’environnement, au tri des déchets, évaluation de la condition physique par un test « forme plus sport », beach-volley, jiu-jitsu brésilien, pétanque, etc.

En province Nord, deux bus au départ de Kaala-Gomen et Touho/Ponérihouen attendront les marcheurs du projet TEAM (Tous ensemble avec motivation). « Ces personnes sont en général sédentaires, nous les accompagnons et les encadrons à travers des marches mensuelles auxquelles elles ne participeraient pas d’elles-mêmes, témoigne Ludovic Piquet, du Comité régional sports pour tous. L’objectif n’étant pas la performance sportive, mais bien l’échange et la convivialité ». Dans le Sud, deux bus au départ des maisons de quartier de Rivière-Salée, Saint-Quentin, Montravel et du CISE de Koutio, achemineront les randonneurs vers Bourail. Alors qu’une délégation de treize personnes se déplacera depuis les Loyauté.

Pour 2018, une Jisap, plusieurs manifestations

Environ 150 personnes ont participé à la première Jisap en 2015 à Touho. Elles étaient 250 l’an dernier à Deva, un point de ralliement relativement central sur la Grande-Terre. Pour l’édition 2017, plus de 300 inscriptions ont déjà été enregistrées, les organisateurs s’étant fixé un seuil limite de 400. « Pour 2018, l’idée est de sacraliser cette date, début avril, mais de lancer l’opération plus tôt en y intégrant les associations du pays et en demandant aux ligues d’inscrire cette journée dans leur calendrier, explique Pierre Forest, directeur de la Jeunesse et des sports (DJS). L’objectif étant d’organiser des animations le même jour que la Jisap, à d’autres endroits. Une randonnée pédestre à Lifou, une course cycliste à Ouvéa… ».

Pour les personnes se rendant à Bourail par leurs propres moyens, deux possibilités pour s’inscrire :
- remplir une fiche sur : https://goo.gl/forms/Xth2ZpO1M1coot403
- contacter Linda Nerhon au 75 84 21

 

Annonce de la 3e édition de la Jisap, par Valentine Eurisouké et Ludovic Piquet, membre du Comité régional Sports pour tous.

Annonce de la 3e édition de la Jisap, par Valentine Eurisouké et Ludovic Piquet, membre du Comité régional Sports pour tous.

Claude Gambey, chef de projet Do Kamo : « Présenter l’activité physique sous la forme d’un loisir a plus de chance de séduire les gens que de leur demander de faire une demi-heure de sport tous les jours ».

Claude Gambey, chef de projet Do Kamo : « Présenter l’activité physique sous la forme d’un loisir a plus de chance de séduire les gens que de leur demander de faire une demi-heure de sport tous les jours ».

Un Calédonien sur trois est obèse

En Nouvelle-Calédonie, les maladies cardio-vasculaires, tous sexes et âges confondus, sont la deuxième cause de décès (22,6 %) après le cancer (32 %). Plus de la moitié (54 %) de la population adulte est en surcharge pondérale, dont 28 % de personnes considérées comme obèses, d’après le baromètre santé 2010 de l’ASS-NC. Selon une étude réalisée en 2013 par la même ASS-NC, 32 % des enfants de 6 ans et 42 % des enfants de 2 ans étaient en surcharge pondérale, dont respectivement 11 % et 20 % d’obèses. En matière d’obésité, la Nouvelle-Calédonie se classe au 9e rang mondial, entre les États-Unis et Kiribati. Et à en croire des statistiques plus récentes, 2 000 personnes basculeraient chaque année en longue maladie.

Bientôt 3 000 licenciés sports pour tous

Affilié à la Fédération française Sports pour tous, le Comité régional de Nouvelle-Calédonie (CR SPT NC) a été créé en 2007. Il a la particularité de se trouver en province Nord, en l’occurrence à Pouembout. En 2015-2016, il comptait 21 clubs adhérents, soit 2 695 licenciés sports loisirs. La saison dernière, ils étaient 2 812. La barre des 3 000 devrait être atteinte fin 2017. Leur credo, comme celui du gouvernement : encourager la pratique du sport en tant que loisir et non pas rechercher la performance ou entretenir l’esprit de compétition.

Comité régional de Nouvelle-Calédonie