Les travaux de l’observatoire

La DJS donne accès aux travaux de l'observatoire de la jeunesse. Il s'agit, à partir de fiches synthétiques, de présenter des études qualitatives qui répertorient les caractéristiques de la jeune génération, et de contribuer à des analyses de pratiques sociales.

L'observatoire offre ainsi une perception parmi tant d'autres de la société calédonienne, de sa jeunesse et de sa population dans sa globalité, ce qui par extension permet de s'interroger et de nourrir les sujets d'actualité qui touchent l'ensemble des domaines de ladite société. Ce travail est destiné à tout public curieux d'une lecture de la jeunesse et de la société calédonienne dans son ensemble.

Les cahiers de l'observatoire

Création identitaire des jeunes Océaniens dans la zone urbaine de Dumbéa-sur-Mer (2014)

Cette enquête d'investigation vise à répertorier les figures identitaires des jeunes Océaniens en milieu urbain calédonien. La zone de Dumbéa-sur-mer se comprend comme une ville naissante qui incite la population, venant de tout horizon, à s'interroger sur son identité et sur son organisation territoriale. Nous assistons ici à l'émergence de stratégies identitaires qui s'apparentent bien plus à une capacité créatrice faisant de l'homme un perpétuel acteur d'adaptation quel qu'en soit le milieu environnant.

 

Société anomique et violences sociales : la Nouvelle-Calédonie, une belle jeune femme à l'esprit tourmenté (2013)

Ces propos, tenus lors de l'intervention au Congrès de Psychologie en Océanie qui s'est tenu à Nouméa en novembre 2013, traitent des violences sociales en les appréhendant selon une analyse du contexte sociétal actuel. Si vous vous interrogez sur les problématiques liées à la jeune génération comme celles du suicide, de la délinquance juvénile, vous y trouverez peut-être certaines réponses ou du moins certaines hypothèses.

Les destins comme « un » ! Une société raconte... (2012)

Cette enquête tente de dessiner le visage de la société et en ce sens, de situer la population en son sein. C’est une analyse qui se base sur l’interaction  individu-société.

Parcours de vie de jeunes de Nouvelle-Calédonie (2012)

En s'intéressant aux parcours de vie de jeunes de 16 à 25 ans, cette étude part du « jeune » pour cerner son univers symbolique (mode de pensée et mode d’action) et tente de répertorier le capital social (les ressources, les outils, les moyens…) mobilisé pour absorber et/ou pour « faire monde ».  

Cartographie des loisirs socio-éducatifs pour les jeunes en Nouvelle-Calédonie (2011)

Cette première enquête de l'observatoire de la jeunesse visait à  établir un état des lieux de la question des loisirs socio-éducatifs au sein des communes et des associations. Comment sont inscrits les loisirs socio-éducatifs au niveau institutionnel et associatif ?

 

Les écrits et les conférences

La mobilite spatiale pour immobiliser l'identité (2015)

Cette enquête a pour objectif d’étudier les effets de la mobilité chez les jeunes à travers le programme du service volontaire océanien (PSVO).

Ma Calédonie nouvelle (2014)

Cet essai de sociologie romancé offre des métaphores multiples où chaque lecteur pourra se reconnaître. Un brin de philosophie appellera ces mêmes lecteurs à construire leur propre perception d'une Calédonie qui s'inscrit dans le monde. Il s'agit d'une écriture qui tente d'apporter des questions plus que des réponses.

L’interculturalité en trois points et demi (2014)

Essai de définition de l’interculturalité en Nouvelle-Calédonie.

Espèces d'espaces : espaces de vie de jeunes en Nouvelle-Calédonie (2013)

Quelle perception des espaces a la jeune génération ? Cette étude révèle que les jeunes entretiennent de nouvelles relations à l'espace en élaborant des règles différentes. Sur tous les terrains observés, du Nord au Sud en passant par les Îles, le rapport au territoire occupe une place centrale dans l'organisation des modes de vie et des relations sociales des jeunes. 
Revendiqués, considérés comme un rempart, un refuge, ou au contraire subis, ces espaces deviennent des espaces à la fois insaisissables et ordonnés, codifiés, surveillés, mais pourtant imprévisibles, se révélant des lieux de mise en scène de la jeunesse revendiquant le droit d'être reconnue et entendue. Face à ce que certains appellent "la perte de repères", pourrait-on ici l'interpréter comme une certaine incompréhension à saisir cette création culturelle en mouvement ?

Conférence : présentation de l'étude du vivre ensemble chez les jeunes Océaniens dans la ZAC de Dumbéa (2014)

Cette présentation s'est déroulée lors de la première Rencontre des chercheurs du Pacifique du 3 au 7 mai 2014 à l'Université de la Nouvelle-Calédonie.

Liens utiles