Tous les animateurs des CVL indemnisés

02 août 2017

Jeunesse

Le gouvernement a décidé de doter d’un cadre juridique l’engagement entre animateurs et CVL

Le gouvernement a décidé de doter d’un cadre juridique l’engagement entre animateurs et CVL

La délibération relative à la protection des mineurs dans les centres de vacances et de loisirs (CVL), qui date de mai 2005, ne mentionne pas la nature de la relation entre les animateurs volontaires et les organisateurs des CVL. Le gouvernement examinait cette semaine un avant-projet de loi du pays permettant d’encadrer juridiquement cet engagement réciproque et d’indemniser officiellement les animateurs.

Longtemps bénévoles à 100 %, les animateurs volontaires ont, au fil des ans et des vacances, été défrayés. Ou pas. Selon les organisateurs des CVL. Jusqu’à ce que le gouvernement se saisisse du dossier et lance début avril une réflexion sur le bénévolat indemnisé. Trois mois plus tard, le texte est prêt. « Il va régulariser une situation qui, depuis de nombreuses années, n’avait pas de cadre juridique défini », résume Michel Piot, directeur adjoint de la Jeunesse et des sports (DJS).

Les activités visées sont les centres d’accueil collectif de mineurs (CVL et camps de scoutisme) et les sessions de formation qui préparent notamment au Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) et au Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD). Sont concernés les personnels d’encadrement (directeurs, animateurs, aide-animateurs (16 ans minimum), chefs de stage…) et  les personnels techniques (cuisiniers, intendants...). 


Plafonds journaliers

« La collaboration entre l’animateur volontaire et l’organisateur du CVL va se traduire par une convention d’engagement réciproque qui rappelle les principes et les valeurs de la mission éducative d’intérêt général et reconnaît une gratification financière allouée à l’animateur volontaire. » Celle-ci – non imposable – ne pourra pas dépasser un plafond journalier : 5 000 F pour un directeur diplômé, 2 000 F pour un aide-animateur…
Des indemnisations qui maintiennent les tarifs des CVL à un niveau accessible pour le plus grand nombre de familles. Le texte sera prochainement présenté au Congrès.