Le gouvernement honore les sportifs

21 août 2017

Jeunesse Sport

Les athlètes invités, aux côtés du président du gouvernement, Philippe Germain et du 3e vice-président de la province Sud, Dominique Molé.

Les athlètes invités, aux côtés du président du gouvernement, Philippe Germain et du 3e vice-président de la province Sud, Dominique Molé.

Une trentaine de sportifs de haut niveau et de jeunes espoirs ont été reçus le 10 août par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et la province Sud. L'occasion de saluer leurs performances au niveau international et de rappeler le soutien des institutions.

Le sport calédonien n'a pas de quoi rougir face aux grandes nations. Pour preuve, aux premiers mondiaux de va'a à Tahiti en juin dernier, la Nouvelle-Calédonie s'est hissée à la troisième place au classement final, tandis que trois des huit médailles glanées à Londres par l'équipe de France d'athlétisme handisport ont été remportées par Pierre Fairbank !

À l'Hôtel de la province Sud, où les athlètes et leurs entraîneurs ont été reçus aux côtés de jeunes espoirs de l'escrime ou du squash, le président du gouvernement a eu un mot de félicitation pour tous. « À vous qui faites la fierté de la Nouvelle-Calédonie par vos résultats exceptionnels aux championnats du monde ou dans des compétitions internationales de renom, à vous qui incarnez si bien les valeurs du sport  – effort, esprit d’équipe, mais également respect des règles et de vos adversaires – je veux, à mon tour, vous adresser mes plus vives et mes plus chaleureuses félicitations ! », a déclaré Philippe Germain qui a remis la médaille du gouvernement à chaque athlète.

Pôle handisport

Les performances de ceux qui n'ont pas pu venir en raison de leurs engagements sportifs ont été aussi saluées. Comme celles de Lara Grangeon en natation, de Titouan Puyo en stand-up paddle, mais aussi de la nouvelle génération : la handballeuse Suzanne Wajoka qui a participé à l'Euro U17 avec le maillot des Bleues et bien sûr, la sélection calédonienne de football, qualifiée pour le Mondial des moins de 17 ans, début octobre, en Inde. Des graines de champions qui ont pu bénéficier des structures d'accès au haut niveau (pôles espoirs et CTE) mises en place avec le soutien du gouvernement (lire l'encadré).

« En 2017, nous devrions voir l'ouverture, en Nouvelle-Calédonie, du pôle France handisport et sport adapté. C’est un souhait de la fédération française de tutelle, au vu des excellents résultats de nos sportifs handisport tels que Pierre Fairbank, Rose Welepa, Nicolas Brignone et Marcellin Waliko, pour ne citer qu’eux », a annoncé le président du gouvernement avec fierté.

 

En 2017, des sportifs, comme Pierre Fairbank ou Nicolas Brignone, ont bénéficié d'une enveloppe de 8 millions de francs de la Nouvelle-Calédonie pour leur préparation aux championnats internationaux.

En 2017, des sportifs, comme Pierre Fairbank ou Nicolas Brignone, ont bénéficié d'une enveloppe de 8 millions de francs de la Nouvelle-Calédonie pour leur préparation aux championnats internationaux.

 

 

Aller plus haut !

Sous l’impulsion du gouvernement, des structures d'entraînement ont vu le jour afin de permettre aux meilleurs sportifs calédoniens de se préparer aux échéances nationales et internationales, tout en poursuivant leur scolarité chez eux. Ainsi, ont été créés :

  • le pôle espoirs de natation en 2013,
  • le pôle espoirs de handball féminin en 2015,
  • le pôle espoirs de voile (aujourd'hui fermé) et de judo en 2016,
  • le pôle espoirs de rugby à la rentrée 2017.

Le gouvernement leur apporte une aide annuelle de fonctionnement de 7,5 millions de francs. En parallèle, des centres territoriaux d'entraînement (CTE), labellisés par la Direction de la Jeunesse et des sports de la Nouvelle-Calédonie, sont destinés à aller enrichir les pôles espoirs. Chaque CTE est doté d'une subvention du gouvernement de 300 000 francs.
 

La carte des sportifs calédoniens qui ont intégré des pôles d’entraînement en France ou qui s’illustrent à l’étranger.

La carte des sportifs calédoniens qui ont intégré des pôles d’entraînement en France ou qui s’illustrent à l’étranger.